Te voila toi, lecteur de ce blog...
Tu es arrivé ici après avoir tapé histoire de fessée sur google, ou bien parce que tu me connais et que je t'ai harcelé pour que tu laisses ici bas un petit message qui donne vie à ce bout de matière virtuelle, ou bien parce que tu fais une thèse sur Lewis Caroll, ou bien encore pour une toute autre raison qui m'échappe...
Toi qui vient te détendre dans ce havre de paix silencieux.
Toi qui cherche l'accalmie au coeur du vacarme du monde.
Toi qui, de ton bureau, de ta maison, de l'ordinateur de tes enfants, de l'ordinateur de tes parents, vient t'abreuver ici de ces signes que j'entretisse inlassablement depuis cet étrange instrument plein de touches imprimées de lettres...
Toi, oui, toi qui est bien au chaud derrière ton écran, entre deux discussions sur msn, entre deux questionnements à propos de ce que tu vas bien pouvoir te faire à manger ce soir, t'es-tu déja seulement interrogé?
T'es tu seulement, au moins une fois, ne serait-ce que lors d'une unique occasion, posé LA question? As-tu déja pris le temps de suspendre ton souffle un simple instant afin de sérieusement, honnêtement et de manière authentique, te sonder....., te sonder et te poser la seule question qui en vaille vraiment la peine :

Comment, mais comment peut-on être aussi con?

A ce point de mon texte, s'il y reste encore un lecteur qui n'ait pas fuit, celui-ci doit normalement se demander "mais où diable ce sagouin veut-il donc en venir, avec son suspens à deux francs?".

Et bien sache, cher et désormais unique lecteur, que si je n'ai pas de réponse à cette question, je suis en tout cas dans la capacité de la provoquer chez toi. (c'est le signe de la grandeur d'une pensée que de pouvoir provoquer le questionnement plutôt que d'apporter des réponses, c'est aussi l'une des différences entre la philosophie et la religion. -Bien que cela n'ait rien à voir avec le sujet qui nous occupe, mais j'aime bien faire mon intéressant en sortant de belles phrases)...

Bref, toi qui ne te pose pas encore de questions, va, cours, et envole toi vers les Darwin Awards. Si tu en a déja entendu parler, tu peux directement aller voir de quoi il est question en cliquant ici pour le site français, ou là pour le site en anglais. Sinon, laisse moi te présenter brièvement de quoi il s'agit...


Chaque année, les Darwin Awards récompensent les individus qui par le sacrifice de leur vie protègent notre pool génétique, faisant ainsi évoluer l'espèce dans l'esprit de la théorie de la sélection naturelle de Charles Darwin. Ainsi, les gagnants du prix Darwin sont ceux qui dans l'année se sont tués de la manière la plus stupide. L'humanité les remercie de lui offrir de meilleures chances de survie. (oui, je suis un sale feignant, je n'ai fait que copier/coller la description qu'il y a sur le site, mais au moins, de loin, ça donne de la gueule à mon texte, y a plus de lignes dedans)

Oui, cela peut te sembler cruel et méchant, oui cela peut paraître malsain de se moquer de personnes décédées... Néanmoins, avant de juger cela, va faire un tour sur le site, et vois comment ils se sont fait passer de vie à trépas, et tu comprendras vite que la manière dont ils le font est tellement marrante et/ou stupide que tu perdras automatiquement toute forme de mauvaise conscience...